Une association et une revue

Créée en 1957, la revue Vita Latina est éditée par l’Association du même nom qui était originellement implantée en Avignon avant d’être hébergée, depuis 1994, par l’université Paul-Valéry Montpellier III ; elle s’adresse aujourd’hui à tous ceux qui souhaitent rester informés dans tous les domaines de la recherche en études anciennes (littérature, histoire, philologie, archéologie, philosophie, religion, mythologie, arts, architecture), des origines à l’Antiquité tardive voire au Moyen Âge, avec une spécificité pour les auteurs aux programmes des Agrégations de Lettres ou de Philosophie.

Présentation de la revue 

La revue bénéficie régulièrement de l’aide du CNL et de celle de l’Équipe d’Accueil 4424 (Centre de Recherches Interdisciplinaires en Sciences humaines Et Sociales de Montpellier CRISES) qui l’héberge ; elle bénéficie également de l’aide ponctuelle d’autres laboratoires de recherche.

Son équipe, loin d’être montpelliéraine, est véritablement nationale, composée d’enseignants-chercheurs d’universités de province, de Paris et de Lyon.

La revue dispose d’un site web, vitalatina.fr.

La préparation des numéros

Non seulement la ligne éditoriale a été revue et élargie, mais encore, dans chaque livraison, au moins un article est signé par un doctorant ou un post-doctorant, et nous accueillons désormais des articles rédigés dans l’une des grandes langues européennes.

Le comité de lecture international fonctionne en double aveugle ; mais nous faisons également très souvent appel à des experts français ou étrangers qui acceptent de relire les textes anonymés. En retour, leur avis, anonymé lui aussi, est transmis à l’auteur.

La diffusion

La fabrication est assurée par l’imprimerie Paillart, à Abbeville. Le travail d’impression, la mise en page et le cousu pour le brochage, de même que le très petit nombre de scories par les doubles – parfois même triples – lectures des membres du comité de rédaction témoignent de la qualité de cet établissement.

Nous continuons à assurer directement l’abonnement aux particuliers en France. La diffusion – les abonnements des institutions en France et à l’étranger de même que les abonnements de particuliers à l’étranger et la vente au numéro – sont désormais assurés par les éditions de Boccard (deboccard.com). Quelques exemplaires de la revue sont directement en vente au siège de la maison d’édition (11, rue Médicis 75006 Paris).

Le rayonnement

La diffusion de la table des matières le plus tôt possible sur le site de la revue et sur des sites comme Compitum ou – le cas échant – Philosophie-antique permet également de faire connaître la revue et le numéro à paraître. Le site de la revue présente également en avant-première un résumé en français et en anglais des articles à paraître dans le numéro suivant.

Pour la première fois, au printemps 2012, nous avons organisé, sous la houlette de notre secrétaire P. Voisin, un « Prix Vita Latina » dans le cadre du Concours international C.I.C.E.R.O, dont P. Voisin est directeur-fondateur (sept pays dans le monde ; entre 300 et 400 candidats en France répartis sur 10 académies dont la Martinique ; cf. les documents joints au dossier).

La revue est mise en ligne pour l’ensemble de ses collections depuis 1992 sur Persée, avec une barrière mobile de 36 mois après la publication de la revue papier; pour autant, chaque année, la table des matières de la revue papier apparaît sur le site de Persée.

Vita Latina est référencé par TOCS’IN (base de données belgo-canadienne), l’Année Philologique et BIBP (pour les textes de patristique). La revue est désormais indexée par ERIHPlus.

Les nouvelles perspectives

Nous étudions actuellement le moyen de mettre en place un nouveau mode de vente, celui de l’article à l’unité – pay-per-view.