Numéro de revue: 201

Du latin en…

Paul Mattei   De l’état du latin dans l’enseignement français actuel. Bref aperçu

Articles

Jérôme Lagouanère Et quid mihi proderat… ? Augustin et le bon usage des arts libéraux en Conf. I-IV

Mathieu Engerbeaud          Les déconvenues militaires de César au début de la guerre civile : enjeux littéraires et historiques sur César

*Marc Vandersmissen        Quid metuis / times ? chez Plaute. Motif textuel et topos ludique

*Fanny Cailleux      Les faisceaux des licteurs dans l’Ab Vrbe condita de Tite-Live : rôle politique et puissance symbolique des emblèmes du pouvoir

Paul M. Martin, Raconter le passé le plus lointain de Rome – le vocabulaire de la mémoire historique chez Tite-Live (I-II, 14)

Séverine Clément-Tarantino,      Lire le chant VIII de l’Énéide avec les commentateurs : le regard de Tiberius Claudius Donat

Aaron M. Seider       A Landscape of Control? Aeneid 8 and Environmental Agency

*Cécile Margelidon Varron, Ennius et l’étymologie

*Nicolas Duhaut      Quidnī dans la phrase latine

L’astérisque (*) signale, parmi les auteurs, les jeunes chercheurs – doctorants ou post-doctorants.

Bibliographies

Paul Marius Martin, César, La Guerre civile, livre I (complément)

Isabelle Bouton-Touboulic, Saint Augustin, Confessions I-IV

Emmanuelle Raymond-Dufouleur, Virgile, Énéide VIII

Vobis legimus

Anonyme de Valois II, L’Italie sous Odoacre et Théodoric, texte établi et traduit par Michel Festy, introduction et commentaire par Michel Festy et Massimiliano Vitiello : Paris, Les Belles Lettres, « Collection des universités de France », 2020, lxxii + 200 pages. (Camille Gerzaguet)

Bede’s Latin Poetry, édition et traduction par Michael Lapidge : Oxford, « Oxford Medieval Texts », 2019, xvi + 605 pages. (Franz Dolveck)

Varron, La langue latine, livre VII, Pierre Flobert (éd.) : Paris, Les Belles Lettres, « Collection des Universités de France », 2019, xlviii + 111 pages. (Jean-François Thomas)

Simone Biancardi, Prunelle Deleville, Francesco Montorsi et Marylène Possamaï-Pérez (dir.), Ovidius explanatus. Traduire et commenter les Métamorphoses au Moyen Âge : Paris, Classiques Garnier, « Rencontres » 363, Série Ovidiana 1, 2018, 323 pages. (Séverine Clément-Tarantino)

Jacqueline Champeaux, Arnobe : le combat Contre les païens. Religion, mythologie et polémique au IIIe siècle ap. J.-C. : Turnhout, Brepols, « Recherches sur les rhétoriques religieuses » 23, 2018, 438 pages. (Camille Gerzaguet)

Blandine Colot (dir.), La Littérarité latine de l’Antiquité à la Renaissance : Rennes, Presses universitaires de Rennes, « Interférences », 2019, 315 pages. (Guillaume Flamerie de Lachapelle)

Sophie Conte, Alicia Oïffer-Bomsel & María Elena Cantarino-Suñer (dir.), Boèce au fil du temps. Son influence sur les lettres européennes du Moyen Âge à nos jours : Paris, Classiques Garnier, « Rencontres » 404, Série Littérature antiques 3, 2019, 651 pages. (Sophie Van der Meeren)

Charlotte Denoël, Anne-Orange Poilpré et Sumi Shimahara (éd.), Imago libri. Représentations carolingiennes du livre : Turnhout, Brepols, « Bibliologia. Elementa ad librorum studia pertinentia » 47, 2018, 335 pages. (Jérémy Delmulle)

Florence Garambois-Vasquez & Daniel Vallat (dir.), Post Veteres. Tradition et innovation dans les épigrammes de l’Anthologie latine : Saint-Étienne, Publications de l’Université de Saint-Étienne, « Collection Antiquité – Mémoires du Centre Jean Palerne » XLV, 2019, 153 pages. (Frédéric Duplessis)

Élisabeth Gavoille (dir.), Qu’est-ce qu’un auctor ? Auteur et autorité, du latin au français : Bordeaux, « Scripta Receptoria » 17, 2019, 281 pages. (Nicolas Drelon)

Xavier Gheerbrant, Empédocle, une poétique philosophique : Paris, Classiques Garnier, « Kaïnon – Anthropologie de la pensée ancienne » 6, 2017, 931 pages. (Pierre Judet de La Combe)

Yves Lehmann (éd.), Savoir / pouvoir. Les bibliothèques de l’Antiquité à la modernité, Turnhout, Brepols, « Recherches sur les rhétoriques religieuses » 29, 2018, 306 pages. (Béatrice Bakhouche)

Dario Mantovani, Les juristes écrivains de la Rome antique. Les œuvres des juristes comme littérature, Paris, Collège de France, Les Belles Lettres, « Docet Omnia », 2018, 358 pages. (Michèle Ducos)

 Résumés VL 201 – site

Separator image